Coeur Ouvert - Mathieu Christol

Qu'est-ce que la méditation ?

e) La boîte aux trésors
06 Avril 2019
Aucun commentaire

Dans cet article, je parle de la méditation comme exercice permettant de développer la tranquillité intérieure.

Je donne cette précision, car derrière le mot méditation suivant les personnes il est entendu beaucoup de chose différente.

Il existe plusieurs types de méditation, notre état de méditation, de conscience.

Je vais tenter de les décrire dans un ordre croissant par rapport à l'évolution de la conscience.

Pour autant, suivant le moment, l'une peut être plus appropriée que l'autre:

Ici il est question de voir les différente étapes que franchise en général un pratiquant de méditation du jours où il début jusqu'à qu'il est une vrai exprience appronffondi de la méditation :


La relaxation 

C'est la première forme de méditation à mon sens.

Le fait de s'asseoir, de se relâcher, de se détendre amène un apaisement.

Se relâcher comme on dit communément, « faire le vide », provoque une ouverture et une harmonisation qui nous apporte un bien être.

Quand le bien être monte, si notre esprit ne s'agite pas, le bien être croisse et sans le savoir nous entrons dans un état de méditation furtif au début mais si on pratique régulièrement la relaxation pas à pas se transforme en méditation paisible sans pensées.

 

La concentration 

Quand nous souhaitons méditer, ce souhait, qui est de l'ordre de la volonté ne permettra pas ce qui est décrit ci-dessus.

Aussi, lors de la relaxation, quand le bien-être arrive, notre attente de ce bien-être ne lui permet pas l'accès.

Enfin, simplement notre esprit et notre conditionnement s'agitent quand le silence arrive.

Alors nous pouvons utiliser la concentration pour court-circuiter l'agitation de notre esprit.

La concentration sur notre respiration, la concentration sur une fleur, une image inspirante, une pensée positive, sur une partie de notre corps, une mélodie, parfum.

Parfois même expérimenter en méditation, nous nous trouvons bloqué à un moment, souvent cela est dû à un passage d'une zone de confort intérieure qui conduit à une ouverture plus grande.

Là, nous pouvons utiliser la méditation concentration sur notre blocage jusqu’au moment où notre esprit s'apaise devant ce blocage et que nous puissions voir l'envers de notre tension négative alors un courant d'amour peut naître si là nous restons concentré sur notre problème sans être perturbé par la naissance du courant d'amour, alors cet amour va croître et il emportera notre tension ses peurs et mémoire et nous basculerons dans état de paix intérieure et de joie qui fera pas à pas naître la gratitude.

 

L'attention : la contemplation

Cette phase de la méditaiton est quand le corps et l'esprit sont détendu, en paix.
L'attention, la conscience est libre d'intention, libre de toute direction, objectif.
La conscience savoure ce qui est présent, ainsi que le silence intérieur.

Dans cette "phase", l'amour inconditionnel s'éveille, nous développons l'amour pour nous-même et les autres notre conscience d'interdépendance devient une évidence.

Ce qui va "freiner ce développement", ou nous "faire sortir de cet état", c'est les mensonges sur nous-même et nos zones sans amour. J'ai mit des guillemets car les frein et senstion de sortir ou entrer son seulement une perseption et pas forcement une réalité.

Pour cette phase, la concentration ne sert à rien et même fait obstacle.

La concentration est issue de la volonté, la volonté sort de la croyance que nous sommes une entité séparé. C'est l'esprit immature qui  fonctionne ainsi pour continuer le chemin, il va falloir laisser cette fois complètement place à la confiance en l'inconnu, à l'âme.

L'âme en tant que essence de vie unifiée et divine, consciente qu'elle est tout.
Au-delà du fait que l'autre et moi sommes unis, l'autre est moi et moi suit l'autre, tout n'est que jeu d'illusion.

Quand L'amour venu de l'âme s'amplifie, toutes les tensions lié à la croyance que l'on existence par soi-même en nous, s'agitent par peur de cette forme d'amour.

Car cet amour là né du silence vivant et les entités isolées (sous-personnalités) en nous prennent cela pour la mort, alors que cela est Vie.

Comment aider ces tensions intérieures par l'attention ?
 Seulement par une attention bienveillante comme des parents présents regardant sans réagir leurs enfants s'expérimenter, conscients de la présence des parents et qui ne se permettront pas d'aller trop loin et si ce n'est pas le cas, les parents conscients d'eux-mêmes, par un haussement de voix, stopperont les débordements de leurs enfants sans difficulté.

Les enfants se sentant aimés et sécurisé, pourront parcourir leur chemin vers la maturité.

Ici, le parent étant l'âme, son attention vers l'esprit va accélérer sa maturité.

L'esprit va grandir et devenu adulte il sera sans esprits, pur lumière à l'image de son essence : l'âme divine.


L'absorption "Samadhi" :

L'état profond de méditation nommé Samadhi chez les yogistes :

Ici, l'esprit libre de toute attache, attentif à toute chose reste une conscience de soi.

Conscient de cela, nous lâchons peu à peu et sommes absorbés par le divin, la totalité, ne pénétrons l'essence de toute chose le non-être.

 

Le chemin est de sépanouir dans cette phase jusqu'à quel soit naturel avec ou sans méditaiton.
À tout moment, frappés par une merveille, un instant tout fait silence en nous et nous devenons conscnient de cela.

Quand nous sommes en confiance avec cela, c'est que nous sommes expérimenté en méditation.

Si cette conscience devient permanente, alors nous pouvons vraiment parler d'éveil ou d'illumination.

Ce que j'exprime dans cette article n'est pas une échelle chaque phase peuvent être vécu spontanement juste elles sont des aspect différants de la méditation.

En tout cas la méditation qui consiste à développer la paix de l'esprit est l'outil royal pour se libérer de la souffrance, développer un bonne état de santé physique, émotionnel et psychique.

Quelque soit l'expérience de la méditation, c'est un art qui au fond n'a pas vraiment de rêgle, ce qui est impotant ce n'est pas comment tu la pratiques mais que tu la pratiques.

A propos de l'auteur

Mathieu Christol

Mathieu Christol


Serrurier du coeur & enseignant spirituel

Commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Développement spirituel "Questionnement & Observation"

J’ai envie de te parler de ce qui pour moi est le point 1 du développement spirituel : Le questionnement et l’observation.  C'est-à-dire, avant de commence...

Lire la suite

La magie du corps physique 3/3

Le corps est un organisme vivant. Il y a entre 60 000 milliards et 100 000 milliards de cellules constituant notre corps, toutes les secondes 20 millions de cellules se divisent pour remplacer les cel...

Lire la suite

La culpabilité nous rappelle que notre âme crée le monde.

Quand je culpabilise, je m'interroge, je me questionne sur mon sentiment de responsabilité envers quelque chose qui me dépasse. Suis-je ou non responsable, je ne peux rien faire, je ...

Lire la suite

Développement spirituel "La respiration consciente"

DÉVELOPPEMENT SPIRITUEL LA RESPIRATION CONSCIENTE 20 octobre 2013 Pour se développer spirituellement, il est important de commencer à se découvrir et à...

Lire la suite

La nature illimitée

La nature illimitée n'est pas visible au premier coup d'œil. Depuis des millions d'années de traditions volontairement limitatives, propagées par des ê...

Lire la suite

L'union fait la force

Comment j'ai développé un puissant lien à tous les ancêtres de l'humanité...

Lire la suite

Le pouvoir de la prière

Dans la forme il existe une infinité de prières, mais dans l'essence il n'y a que......

Lire la suite

Il n'y a pas de mission de vie

Il n'y a pas de sens fondamental à la vie. Il n'y a pas de but à la vie. La vie se suffit à elle-même......

Lire la suite

Comment aimer l'Amour ?

Comment aimer l'Amour ? - En appréciant ce que nous sommes, tels que nous le sommes, nos hauts, nos bas. - Comment apprécier nos bas ? - En les regardant avec amour et patience, en s...

Lire la suite

La magie du corps physique 2/3

Le corps est limité par la croyance de la séparation et l'ignorance de qui nous sommes. Apprendre à le connaître et à se connaître commence par pr...

Lire la suite